couverture digitale album Chrysopée

Sortie imminente

Je viens peu dans le coin ces temps-ci car je me consacre entièrement à la sortie d’album qui aura lieu le 29 avril 2016, que je sors sous le nom de Chrysopée. En en-tête de cet article, je vous présente la couverture digitale de l’album.

Tout sur www.chrysopee.info

C’est l’aboutissement de 10 ans d’un travail patient, persévérant, humble – être productrice auto-produite, ça apprend l’humilité… Il y a trois ans, j’ai fait un appel à mécénat via la plateforme de crowdfunding KissKissBankBank. Les Kissbankers ont reçu l’album en avant-première la semaine dernière. Les premiers retours sont très positifs. Voici un florilège… N’hésitez à ajouter votre commentaire!

A bientôt, Maryline

« Une personnalité forte, une voix incomparable, des compositions audacieuses » Stéphane
« Très jolis arrangements, chaque morceau a son univers. Bel univers d’ailleurs et quelle voix ! » Marion
« Beau et inspiré » Michelle
« Très beau travail ! La voix, les riches atmosphères instrumentales… C’est chouette ! J’espère que les dates vont pleuvoir. » Laurent

chrysopée_galets

Roulement de tambour et teasing

Aujourd’hui c’est Maryline la productrice qui vous parle. Je viens vous raconter la sortie de mon premier album de chanson française, que je chante sous le nom de Chrysopée.

Je travaille d’arrache-pied sur ce lancement.  La date de sortie est défini(tiv)e: le 29 avril 2016!  J’ai repoussé cette sortie plusieurs fois. J’avais sous-estimé le temps nécessaire et la quantité de travail pour la production, l’administration, la communication et autre -tions. J’apprends! Mais cette fois c’est la bonne. Je suis accompagnée par l’équipe Ping-Pong pour la promotion et la charmante Jessica Djaafar va me faire un site internet pour Chrysopée, tout nouveau tout beau.

En attendant, un single verra le jour le 19 février. C’est la sortie officielle des titres « Pomme d’amour » et « Cariatide » que j’avais déjà fait circuler sur les réseaux sociaux en 2013, mais cette fois dans des versions remixées. Ils seront en streaming et commercialisés sur les plateformes habituelles.

Février sera à marquer de deux pierres blanches en ce qui me concerne puisque le mois le plus court de l’année verra aussi la sortie de mon deuxième clip. Qu’il est beau! Suis trop fière. Tourné en décors naturels sur l’Ile du Frioul, vous pouvez régulièrement en voir des images sur mon compte Instagram. Teasing… Il accompagne la chanson « Cariatide » et est réalisé par Clémence Le Prévost et Charbel Raad.

D’autres infos vont suivre, concerts et release party. J’en garde pour la prochaine fois. Bonne semaine!

Au Village Mondial

flyeralternatibasortieDe sidération en prises de conscience, je chante plus que jamais et vous invite à en faire autant. Chanter permet de nous sentir vivants, debouts, vibrants. Tant de bruits de discours et de bottes alentour, tant de spécialistes en spécialisations pour nous dire comment penser. J’aimerais leur demander s’ils savent sentir.

Je serai au Village Mondial des Alternatives le samedi 5 décembre à 16h sous le chapiteau de la place Aimé Césaire, à Montreuil (M°Mairie de Montreuil). J’y chanterai l’intégralité de l’album que je vais sortir en 2016 sous le nom de Chrysopée. Je serai en solo, sur bande. Une occasion pour vous de découvrir les magnifiques arrangements électro-acoustiques réalisés par Thierry Chevallier. Une occasion pour moi de soutenir Alternatiba et ses propositions pour parer au dérèglement climatique. De la bonne musique, une bonne cause: réchauffons les coeurs, pas le climat!

 

Ma rentrée

Amie lectrice, ami lecteur, sois bienvenu-e sur ce blog. Sorte de portail vers mes diverses activités, il tente de pallier à la dispersion de ma présence sur la toile. Chanteuse, comédienne, autrice-compositrice, performer, prof de voix, coach vocal, art-thérapeute, militante, j’ai une belle collec de casquettes. Ces temps-ci, je porte surtout celle de productrice autour de mon projet de chanson française, que je mène sous le nom de Chrysopée. Je sors un album douze titres en octobre bientôt bientôt, c’est le résultat de ouhhh années de travail, j’en suis très fière… Particulièrement parce que ça demande une patience d’ange et que ce n’est pas forcément une qualité innée chez moi!

Je présenterai des extraits de mon album samedi 26 septembre au Village des alternatives Alternatiba à République (Paris). Rdv devant la Petite Scène à midi pile.

Un clip va sortir en amont de la sortie. Restez branché! En attendant, vous pouvez visionner le teaser qui annonce cette sortie, (re)visionner mon premier clip Pomme d’amour et lire une interview parue récemment dans la Parisienne Life à propos de ma carrière en tant que Chrysopée.

En parallèle, je continue l’aventure Sororité avec mes compagnes d’improvisation Sabine Bouthinon à l’alto et Mayu Sato-Brémaud à la flûte. Pour vous donner une idée de la joie excentrique qui coule entre Sabine, Mayu et moi-même, voici deux articles contenant des tites vidéos ici et ici.

Trio de musique improvisée, Sororité est en concert le mardi 29 septembre à l’Espace Bertin Poirée. Réservation au 01 44 76 06 06 ou par mail resa@tenri-paris.com

Et puis je fais ma rentrée en pédagogie de la voix. La saison 2014-2015 s’est bien terminée où j’ai assuré le coaching vocal de la comédienne principale du prochain long-métrage d’Emilie Deleuze « Jamais contente ». Cette semaine je reprends le travail avec des ados en difficulté scolaire – ardu mais passionnant. Et enfin:

Le lundi 21 septembre aura lieu la première édition d’un Labo corps-voix, atelier hebdomadaire que j’anime au Palais de la femme.

Voilà pour les infos de rentrée. Je vous souhaite une bonne lecture sur ce blog. Il contient des petites surprises pour les curieux. Bien des bises, Maryline

Il y a quelques années, j’ai posé pour le photographe Pascal Gentil, qui porte bien son nom. Il retravaille les photos – de nu bien souvent – pour leur donner une patine, comme si c’était une peinture. Je ne saurais que trop vous recommander son site: http://www.tropgentil.com/

Voici un petit florilège…

Celle-ci n’a pas été retravaillée mais je la  trouve rigolote. Miss-moustache:

Pascal gentil

Sororité aux Blondes ogresses

« Jeudi 24 OCTOBRE 2013 dans le cadre de PIANOS et CUILLERS, performance du trio féminin Sororité : Ogresses, petit Elfe et Géant des bois scotchés par la prestation incantatoire du trio Sororité.
La jouissance des sons, mêlée au plaisir du théâtre nous a laissés bouches bées et l’âme en joie. En quelques minutes se bousculent les vociférations d’un théâtre No imaginaire, des lamenti qu’on croirait Andalous, du swing torride et j’en passe : un grand manège d’émotions et de sons au carrefour du langage et de la musique.
Ce trio devrait aller à la conquête d’un public moins confidentiel que celui de la musique expérimentale.
Le « vocable yaourt  » distillé par la ravissante bouche de Maryline Guitton est une vraie Pentecôte culturelle… Allez y, vous comprendrez… »
Françoise Gatti le 27.10.2013

Secrets de fabrique

En 2013-2014, j’ai organisé avec Tristan Macé les « Secrets de fabrique », une soirée mensuelle consacrée à la musique improvisée. Le web magazine « YAAZ » (pour « You Are Amazing ») nous avait consacré un sujet. Tristan et moi-même y parlons de notre philosophie de l’improvisation: un espace de liberté, d’artisanat et de démocratie.

Endgame de Wim Vanacker

En 2011, le Maverick Movie Award m’a décerné le prix de « meilleure actrice » pour ma prestation dans le court-métrage Endgame de Wim Vanacker.

J’ai tourné dans ce joli court-métrage en juillet 2010. Description: « A meditative exploration of the mental preparation of a break up between a woman in her early thirties and a married man. »

https://vimeo.com/39880793

mot de passe: endgame

De Tuva au Centre Roy Hart

En parallèle à mes activités artistiques, j’enseigne la voix depuis une dizaine d’années. Si vous souhaitez prendre des cours particuliers, suivre un stage ou juste en savoir davantage sur mon approche pédagogique, vous trouverez toutes les infos nécessaires sur mon site dédié à la pédagogie de la voix.

J’ai abordé plusieurs techniques vocales mais ce qui fonde mon enseignement, c’est le travail que j’ai abordé au Centre Roy Hart et avec Panthéâtre. Déjà, la façon dont j’ai pris connaissance de ce travail est très poétique. J’étais alors journaliste spécialisée sur les religions. Je travaillais à mi-temps dans la presse, l’autre mi-temps je le consacrais à la musique. Je prenais des cours de chant jazz avec Electra Weston et je tournais un répertoire de standards jazz dans des petits lieux à Paris, avec un quartet que nous avions baptisé « Some like it hot » (en référence bien sûr à mon illustre homonyme). Mais les techniques vocales que j’abordais m’ennuyais un peu, j’avais déjà découvert Linda Sharrock, Abbey Lincoln, Lauren Newton et je me disais qu’il y avait encore tant à découvrir… Un enchainement de circonstances me propulse dans un festival de chant diphonique à Tuva, en Sibérie vers la Mongolie. J’entends chanter Laila Skovmand et je me dis que je veux faire ça. Après discussion avec Laila, j’apprends que « ça » c’est une recherche vocale qui se passe dans les Cévennes, en France. On dirait un roman de Paulo Coehlo!

Le travail vocal (on pourrait aussi dire « chant » mais alors dans un sens très très large) a changé ma vie. Cela m’a permis de trouver ma voie. Voix/voie: ce jeu de mots a été fait des milliers de fois, ça ne retire rien à la profondeur de sa signification. A mon tour, je suis heureuse d’accompagner  les autres sur ce beau chemin de découverte de soi.

J’enseigne à des publics de tous niveaux: professionnels du spectacle vivant, amateurs dans une démarche de développement personnel, adolescents en difficultés scolaires… Je suis certifiée professeur Roy Hart depuis 2012.

Formée à la pédagogie de la voix par Panthéâtre, le Centre Roy Hart et Harmoniques, j’aborde la voix en rapport au corps, aux émotions et à l’imaginaire. Voix chantée et voix parlée sont abordées conjointement par le texte, les chansons, l’improvisation vocale et le mouvement.

Professeur de voix à l’Atelier Blanche Salant et au Centre Roy Hart, intervenante pour la FDFR (Fédaration des Foyers Ruraux) et la FNCTA (Fédération de comédiens amateurs), j’assure le coaching vocal sur des pièces de théâtre, des spectacles de danse (« Dialogues avec l’Ange », mes Maud Buquet, « Lâchez les reines », chorégraphie Sandra Moens) ainsi que pour le tremplin de musiques actuelles « Desin’volt » et pour le cinéma.

25 ans après

J’avais été contactée par une journaliste – sympathique Gwendoline – pour participer à cette émission. Je ne suis pas fan des grands ébats nostalgiques. Mais bon, c’était une belle opportunité pour parler de mon parcours. Le deal était clair: ok pour la rubrique has-been si je pouvais aborder mon travail actuel.

Evidemment, je me suis faite manger par la grande arnaque télévisuelle. Delarue était fidèle à ce que je pouvais en imaginer: cynique, glacial et speed. Il a passé l’émission à interviewer de vieilles (vraiment vieilles) ex-stars, pour ne pas les citer :Michelle Mercier et Chantal Goya. Il zappa au passage plusieurs artistes au parcours étonnant (Sydney, Alexandra Gonin…).

Vous avez compris, pour moi, ça n’a pas été une partie de plaisir. Je voyais les minutes s’écouler, minutes remplies de plein de vide. Un plein de vide qui arrivait chez des milliers de téléspectateurs. Quel gâchis!

Reste le chouette petit sujet qui avait été tourné en amont… J’y suis bien plus moi-même que lors des séquences plateau.

Shut your eyes, pièce de théâtre contemporain

J’ai interprété mon premier vrai rôle au théâtre dans une pièce en anglais « Shut your eyes », de et avec Nikolai Galen.  Ce texte alors inédit, à l’écriture rugueuse et poétique, à la fois comique et tragique, dissèque une passion amoureuse destructrice. La mise en scène, de Caterina Perazzi et Natalie Schaevers, comportait des parti-pris radicaux, comme les éclairages manipulés par les comédiens eux-mêmes, un travail physique intense et de nombreuses scènes de nus. Cette expérience a été éprouvante et m’a transformée. Après cela, l’importance de la nudité devient relative, je me sens beaucoup plus libre en tant qu’actrice.

Après sa création en anglais, la pièce a été traduite et je l’ai également joué dans sa version française « Ferme les yeux ». Nous avons joué en 2007-2008 au Centre Roy-Hart dans les Cévennes, à Paris au Studio Philippe Genty, au Regard du Cygne, au Festival international de Sarajevo, où nous avons obtenu le prix du public 2008.

Sororité, concerts 2012

Nous avons monté Sororité en 2011 avec Sabine Bouthinon/altiste et Mayu Sato-Brémaud/flûtiste, avec l’envie d’inventer notre langage d’improvisation, faisant la place aux animaux, aux langages imaginaires, au silence, à une complicité entre femmes.

Depuis nous avons joué dans divers lieux à Paris, parfois des lieux dédiés aux arts plastiques. Ici vous trouverez des extraits de concerts datant de 2012, dans un montage de Julioz Ka.

Clip « Pomme d’amour » de Chrysopée

En juin 2013, je sortais mon premier clip en tant que Chrysopée, sur la chanson « Pomme d’amour » enregistrée avec Thierry Chevallier. On faisait coup double: premier clip et premier tournage dans une salle de bains. Avec les moyens du bord… Je suis contente du résultat, très « do it yourself ». J’y ai développé un travail sur le body painting, utilisant le maquillage non pour embellir mais pour raconter une histoire. Le maquillage comme trace, comme narration expressive.

Sororité, trio d’improvisation

Sororité, c’est un espace de liberté lors duquel je chante avec deux merveilleuses musiciennes, Sabine Bouthinon/altiste et Mayu Sato-Brémaud/flûtiste. Nos représentations sont des concerts performances chaque fois uniques, complètement improvisés. Sauts dans le vide, vertiges tâtonnants, entre silences et fulgurances.

Toutes nos infos sur : www.sororite.net